Un livre pour donner envie de voyager – «Voyage aux îles de la désolation» d’ Emmanuel Lepage

<Voyage aux iles de la désolation>, Emmanuel Lepage                    

Emmanuel Lepage, le dessinateur, vient d’obtenir la possibilité de voyager à bord du Marion Dufresne en direction des TAAF (Terres australes et  antarctiques françaises). Voyage aux iles de la désolation est son carnet de voyage où se mélange aquarelles et récit de son périple. 

Les îles de la désolation, mais où sont-elles ? En fait, il s’agit du surnom donné aux îles Kerguelen situées au beau milieu de l’océan indien, à proximité des terres arctiques. Au départ de La Réunion, Emmanuel Lepage est donc parti à bord d’un navire qui effectue la navette dans les TAAF et ravitaille ses terres éloignées qui ne doivent leur survie qu’à ces maigres voyages.

Iles Crozet, Saint-Paul-et-Amsterdam, Kerguelen : des terres difficiles donc qui sont pour la plupart habitées par des scientifiques passionnés qui sacrifient souvent leur vie personnelle au service de leur travail. 

A travers les yeux d’Emmanuel Lepage, nous découvrons la vie à bord du bateau et le quotidien de l’équipage : la navigation difficile, le poste de commandement, les repas avec les membres de l’équipage qu’il nous présente par ailleurs individuellement, les manoeuvres de déchargement des marchandises qui se compliquent avec la réduction du personnel. L’immersion dans ce voyage maritime est totale. 

Les arrêts dans les îles sont l’occasion pour Lepage de croquer ses habitants, humains ou animals. On découvre les difficultés de la communauté scientifique, ses récriminations (l’absence trop fréquente de légumes frais par exemple dû à la suppression des potagers locaux, susceptibles de menacer la flore locale) comme ses joies (nuits étoilées sans pareil). On assiste aux magnifiques ballets des animaux : les manchots, les éléphants de mer, les albatros, …

Le dessinateur n’hésite pas à évoquer les conditions difficiles  pour son art : vent d’une force à vous envoler, pluie battante qui ponctue les feuillets, animaux curieux, ou même temps compté qui oblige à un crayonné fait dans l’urgence. 

Et pourtant, quel résultat !! Cet album est tout simplement magnifique !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s